lundi 13 septembre 2010

Soutiens-gorge d'allaitement

Je feuilletais mon livre Bien vivre l'allaitement (Allard et Desrochers, Hurtubise 2010) quand j'ai décidé d'écrire ce billet.

Les auteures de ce livre ont vraiment eu une bonne idée de l'accompagner d'un site web. Le livre est à peine sorti des presses que certaines informations sont périmées; c'est ce qui arrive lorsqu'on donne des exemples précis de produits commerciaux. Je fais ici référence au soutien-gorge Lifestyle de Bravado, mentionné en p.23, et qui est actuellement en liquidation car discontinué par le fabricant. Je comprends les auteures de l'avoir mentionné, car je l'ai bien aimé en 2007. Il était confortable et pratique, avec un look féminin quoique minimaliste (loin de l'effusion de dentelle, mais heureusement tout aussi loin de l'allure d'un harnais) et disponible en plusieurs couleurs (je n'en reviens pas que certains soutien-gorges d'allaitement soient encore offerts exclusivement en blanc; le noir est de plus en plus fréquent, ce qui est déjà bien, mais la vie n'est pas qu'en noir et blanc et nous sommes en 2010!). Je ne sais pas ce qui a poussé Bravado à l'abandonner, mais je me doute que c'est parce qu'ils proposent maintenant de nombreux nouveaux modèles. En seulement trois ans, l'offre de soutiens-gorge d'allaitement a explosé, pas seulement par cette marque, et c'est une excellent chose! Même pour moi qui suis loin d'être une fashionista... Juste l'existence de soutien-gorge d'allaitement "à t-shirt" (avec bonnet lisse cachant la forme des mamelons ou des compresses d'allaitement) va tellement améliorer mon choix vestimentaire. C'est une chose qui m'a horriblement manqué en 2007. Et il existe maintenant plus de marques et plus de modèles, avec et sans armature, simple et sophistiqué, plusieurs très sexy même! Retrouver du choix dans le rayon de la lingerie n'est plus un argument pour avoir hâte d'arrêter d'allaiter.

Bien vivre l'allaitement aborde l'achat de soutiens-gorge d'allaitement avant la naissance, mais j'aimerais y ajouter quelques points provenant de mon expérience.

Les grandes marques de sous-vêtements et les chaînes de magasins spécialisés en vêtements de maternité (Thyme et sa marque maison) vendent des soutiens-gorge d'allaitement, mais les meilleurs produits, pour ma part, se trouvent ailleurs. Les boutiques qui vendent des couches lavables ont souvent un bon choix de sou-vêtements et de vêtements d'allaitement de qualité. Par qualité, j'entends l'aspect fonctionnel, le confort ET l'apparence. Ce n'est pas un harnais d'escalade ni une camisole de force et ça ne doit pas en avoir l'air--sinon, déprime assurée! On ne le réalise pas avant d'avoir allaité, mais vous (et votre entourage, et les inconnues à la halte-allaitement ou au centre d'achats, et qui d'autre encore!) verrez ces soutiens-gorge plus que n'importe quels autres dans votre vie. Les autres, à part vos proches très proches, n'en verront généralement pas de gros morceaux, mais un bon soutien-gorge d'un modèle et d'une couleur appropriés peut faire la différence entre passer inapperçu (ce qu'on veut généralement en allaitant en public, mais pas nécessairement le soir avec son conjoint!) ou se faire remarquer (idéalement en bien par son conjoint, et surtout pas en mal par un quidam!). Les marques qui, d'après ce que je vois et entends, reçoivent le plus de bons commentaires, soit Bravado et Hot Milk, ne sont pas vendues chez Sears, Thyme ni Babies'r'Us...

J'ai trouvé pratique d'en avoir dès la naissance de mon bébé, mais je ne recommande pas d'en acheter d'avance plus de deux. Il faut avoir allaité au moins un peu pour savoir ce qu'on veut. Certains modèles découvrent complètement le sein (comme ceux de Bravado). D'autres, comme des Medela que j'ai vues en magasin, découvrent un trou circulaire pour donner accès à une partie du sein. J'ai eu des camisoles d'allaitement qui fonctionnaient ainsi, et je préfère le système découvrant tout le sein. Sinon, le trou n'est jamais bien placé pour moi, m'obligeant à l'étirer avec une main pendant que bébé boit... Un des buts des vêtements d'allaitement étant de pouvoir allaiter discrètement et de façon pratique, sans s'encombrer; pour moi c'est raté avec ce design. J'imagine toutefois que ça dépend de la forme des seins, c'est pourquoi je recommande de ne pas acheter plus de deux soutiens-gorges à l'avance. Après les premières semaines, la taille de la poitrine se stabilise donc notre achat risque de nous faire plus longtemps et on sait un peu mieux ce qui nous convient; c'est donc un bon moment pour en acheter un peu plus. Personnellement, j'ai aimé fonctionner avec quatre, ce qui me permettait d'être rarement mal prise malgré que mon régurgiteur de compétition les salissait tous régulièrement. Évidemment, selon la sophistication de sa garde-robe, une maman pourrait en vouloir plus, notamment pour avoir assez de couleurs et de modèles pour bien agencer ses différents hauts. Et ce n'est pas là que de la frivolité (combien possède-t-on de soutien-gorges réguliers? Plus que quatre, bien souvent!), c'est tellement important pour le moral de pouvoir s'habiller à son goût... Mais avec quatre, on se débrouille.

Autre aspect que je n'ai pas expérimenté, certaines marques ont plusieurs attaches pour chaque bonnet, permettant d'ajuster son ampleur au degré de remplissage des seins. Je n'en ai jamais senti le besoin, mais c'est une autre caractéristique qui pourrait en intéresser certaines et pour laquelle on ne peut pas évaluer notre besoin avant d'avoir un peu d'expérience.

Quant aux deux premiers soutiens-gorge d'allaitement, je considère qu'il en faut au moins un assez confortable pour dormir. Pour ma part, j'ai aimé le modèle de base de Bravado. Il n'a pas d'attache au dos et est donc plus confortable pour dormir sur le dos, quoique plus difficile à enfiler. Faites attention en achetant ce modèle; encore il y a un mois, j'ai trouvé en boutique un spécimen avec leur ancien système d'ouverture des bonnets, des boutons-pression. À ÉVITER! Je me suis fait prendre à mon premier allaitement. Ces boutons-pression sont absolument impossibles à attacher et détacher d'une seule main, or cette caractéristique est un must! Quand on s'apprête à allaiter, on a une main qui tient le bébé, il n'en reste qu'une pour se détacher! Et si on allaite avec de la visite autour ou dans un lieu public, pas question de se découvrir le sein avant de prendre bébé, on souhaite être discrète... Le fabricant les vend en liquidation sur son site web, mais je ne trouve pas que ça vaut l'économie. Achetez la nouvelle version avec un clip facile à attacher et détacher (qui prendra quand même un peu de pratique, mais à 10-12 boires par jour, en quelques jour on attrape le tour...).

Pour ma part, mes deux premiers spécimens attendent dans ma valise et j'ai déjà hâte d'en acheter quelques autres...

12 commentaires:

Mamanbooh a dit...

Tellement intéressant!

Ça me donne presque le goût de me remettre à allaiter...

J'aime vraiment ta façon d'analyser les choses tout comme tes ajouts personnels. :-)

Mymybelle a dit...

J'aurais aimé lire ton billet avant ma première expérience d'allaitement! :)

Lucie a dit...

@Mamanbooh: bonne nouvelle pour toi et pour toutes celles qui n'allaitent pas ou plus, il y a encore plus de choix dans les dessous 'réguliers"... ;-)

@Mymybelle: moi aussi! ;-)

Ajout au billet: une autre bonne raison d'aller ailleurs que chez Thyme pour les soutien-gorge d'allaitement est que leur choix de tailles est très, très limité. À ma première grossesse, ils n'avaient même pas ma taille dans les modèles "maternité" (40B, ce n'était pourtant pas si exotique... je me suis simplement acheté des modèles "ordinaires' de la bonne grandeur dans un grand magasin! en plus, le choix de styles était infiniment meilleur!), alors pour ce qui est de l'allaitement...

Manon a dit...

Ouf que j'en ai eu de la misère moi avec ça :(

à ma première grossesse ma cage thoracique à ouvert d'environ 4 po, je te laisse imaginer pour les soutiens-gorge tout au long de la grossesse... oui il m'a fallu en acheter plusieurs pour me rendre jusqu'à ceux d'allaitement.

Rendu au soutiens-gorge d'allaitement ma nouvelle "pointure en taille et en bonnet" était vraiment difficile à trouver (44-46 ça pleut pas, et des double ou triple lettres pour aller avec non plus).

Quand ce critère était comblé, il n'y avait souvent qu'un modèle et pas avec les attaches facile à défaire pour allaiter... et ça, ça fait une bonne différence.

J'ai trouvé une fois (à mon premier allaitement) un soutiens-gorge d'allaitement parfait... J'aurais dû en acheter plusieurs pour les grossesses à venir de celui-là!!! un cauchemard cette recherche. Je te dis moi au point où j'étais je me foutais bien de trouver de la dentelle ou d'autres couleurs, car je n'arrivais même pas à trouver les caractérisques de base pour le confort et le pratique!

Lucie a dit...

@Manon: moi aussi je suis plutôt pratico-pratique que dentelle, au quotidien du moins... mais je sais que ça compte pour plusieurs et que ce genre de détail apparamment niaiseux peut faire la différence dans l'appréciation et la durée de l'allaitement, parce que souvent ça se combine à plein d'autres détails apparemment niaiseux...

J'ai quand même eu plus de chance que toi côté taille. Mais si je m'en étais tenue à Thyme, je n'aurais pas été ainsi satisfaite, une chance que mon côté écolo m'a amené dans les boutiques de couches lavables où j'ai découvert le reste de l'univers de l'allaitement!

Marie-Ève a dit...

Je m'en suis acheté deux la semaine passée, et pour le reste on verra, comme tu dis. Au moins j'aurai ça pour commencer. C'est drôle, entre mes deux grossesses, j'ai passé d'un extrême à l'autre.

La première fois j'avais acheté les plus ordinaires et affreux du monde chez Sears... Ils faisaient la job, mais je les détestais. Ça me rejoint vraiment ce que tu dis sur les petits détails "qui paraissent niaiseux" mais qui font une différence dans notre expérience de l'allaitement... Je les ai porté 24/24 pendant des mois et des mois, j'étais tellement tannée de les voir, je n'en pouvais plus. Je me sentais déjà uniquement comme une vache, et mettons que ça n'aidait pas...

Donc cette fois-ci, j'ai acheté deux Hot Milk, qui sont vraiment de la lingerie fine mais haute performance et super bien pensée pour l'allaitement... Ma taille d'allaitement est 38D, ce qui n'est pas tant que ça, mais ils offrent un très bon support sans armature, une grande flexibilité dans la matière et la taille (pas moins de 8 crochets en arrière, pour s'adapter aux fluctuations), sont ultra-confortables et ils sont comme hybrides: ils ne découvrent pas complètement le sein, mais l'ouverture est quand même assez large pour que l'accès soit rapide et facile... Sans parler qu'ils sont vraiment beaux, en dentelle de couleur et tout. Oui, ils étaient super chers: deux soutiens-gorge et une culotte m'ont couté 200$. Je n'ai jamais dépensé autant pour des sous-vêtements...! Mais dans ce cas-ci ça va semblait un investissement justifiable, parce que je vais les porter beaucoup plus que n'importe lequel que j'ai jamais eu (à part mes Sears malheureusement), et que là au lieu de grimacer à l'idée de les porter, j'ai vraiment hâte et je sais que ça va aider à ce que je me sente bien.

Marie-Ève a dit...

En passant, as-tu vu que hier, les auteures du livre en question ont fait un "tweet" faisant référence à ton billet, avec le lien vers ton blogue? :-)

Lucie a dit...

Oui je l'ai vu par hasard sur leur site (je ne suis pas sur Twitter)! Je suis flattée :-)

Petit Mouton on Etsy a dit...

As-tu essayé la Yes!
http://continuum-family.com/index.php?main_page=product_info&cPath=15&products_id=29]
Design semblable a la Bravado, mais plus durable. Et moins chere.

Cristelle a dit...

Les soutiens-gorge du Thyme... je crois qu'on fait toutes l'erreur la première fois. J'ai pris mes 2 premiers là. Très inconfortable. Un des deux avait des arceaux qui m'ont permis de découvrir les joies d'une mastite. Alors depuis, je suis fidèle à Bravado.

vieux bandit a dit...

Je suis uniquement, totalement, férocement pratico-pratique (et mon chum se contrefiche de mes dessous, quand j'en porte, et s'il en était autrement... ça ne serait pas lui le père de mon enfant!).

Les couleurs, la beauté... je m'en fiche et contrefiche. Qui voit quoi... aussi! Et je continue à me demander où est ce public qui me verra allaiter (ah je sors souvent, oui: sur mon terrain! Si les gens me regardent à l'épicerie ou ailleurs... c'est leur affaire, je m'en fiche absolument et je ne m'en rends pas compte!)!

C'est le confort qui prime pour moi, suivi de la possibilité de me procurer la chose et ensuite de son prix (versus sa durée de vie). Or... tout le monde me répond Bravado. Intéressant, très intéressant! Espérons juste que ce sera l'exception qui confirme la règle et que, pour une fois, je serai d'accord avec la majorité (ah mais si la majorité n'aime pas les soutiens-gorges de Thyme... je suis de son côté! Yé!)!

Marianne a dit...

Vraiment super instructif de vous lire: autant le billet que les commentaires.

Et aussi rassurant... c'est complètement fou de s'y retrouver et c'est assez important d'avoir un peu de recul pour ne pas tomber dans l'erreur Thyme ... comme ça semble le cas de plusieurs.

Je pense franchement que ça va aider ma réflexion et mon choix!