mardi 23 mars 2010

Magasinage à l'interne

En prévision de cette deuxième grossesse et de ce deuxième enfant, j'ai gardé tous mes vêtements de maternité qui étaient encore bons et aussi tous les vêtements de bébé trop petits pour mon premier.

J'avais demandé à Sophie Legault des conseils pour mieux organiser cet inventaire; elle m'avait plutôt répondu de tout donner et de repartir à neuf. Je suis bien contente de ne pas l'avoir écoutée. J'en ai déjà parlé sur mon culinoblogue: je considère que l'inventaire nul n'est pas une solution universelle en organisation domestique. Je déteste magasiner et j'ai moins de temps pour le faire avec déjà un enfant, alors je suis TRÈS contente d'avoir déjà presque tout ce qu'il me faut! Quant à la question de ce qui risque de ne plus être en saison à la bonne taille si on a un enfant à un autre moment de l'année (mon cas), de l'autre sexe ou si le 2e n'est pas fait sur le même modèle que le 1er, c'est un risque, mais je suis tout-à-fait prête à l'assumer. Par contre, un petit chandail boutonné au fond de culotte, ça fait comme vêtement en été et comme sous-vêtement en hiver... Je suis certaine de pouvoir réutiliser la plupart de mes morceaux si j'ai un autre garçon. Mme Legault considérait trop de travail de gérer ce stock en attendant (classer les vêtements par taille dans des contenants bien identifiés, prêter à des amis en notant ce qu'on a prêté à qui dans un fichier), mais qu'en est-il du travail pour tout se re-procurer si j'avais tout donné? Sans compter l'aspect financier de la chose... Par exemple, il ne me manque que des couches lavables neuves (les vieilles étant trop usées), j'ai déjà tous les accessoires (couvre-couches, seau, même des feuillets à#2). Les prix ont tellement monté depuis 3 ans que je suis bien contente de ne pas avoir à TOUT racheter! Elle disait aussi, je cite, "En gardant tout, vous serez complètement dépassés à la venue de votre nouveau poupon, croyiez (sic) moi!" Je pourrai en reparler dans quelques mois, mais j'ai du mal à la croire, surtout qu'au moment où elle l'écrivait elle n'avait qu'un seul enfant et ne parlait donc certainement pas d'expérience personnelle...

Mon premier magasinage de grossesse s'est donc passé... dans ma garde-robe. La première fois, je n'ai pas été enceinte en été; cette fois-ci, c'est en été que j'aurai le plus besoin de vêtements de maternité. Hé bien, malgré que mon inventaire de maternité ai été élaboré en fonction d'autres saisons, je suis bien équipée. Il a fait chaud en avril et au début mai de 2007... j'ai déjà bien assez de sous-vêtements, une robe, 5 camisoles (dont certaines faites pour allaiter mais portables même en fin de grossesse), 4 t-shirts, un maillot de bain et une paire de shorts en plus de deux pantalons portables en été. Je crois donc pouvoir m'en tirer avec seulement quelques achats (1 ou 2 shorts, 1 ou 2 autres pantalons que je pourrais mettre dès maintenant et aussi en été les journées fraîches, peut-être une jupe). Il n'y a donc pas d'urgence à me précipiter dans les boutiques de maternité, je peux prendre mon temps! Et que dire de mon budget qui apprécie énormément d'avoir si peu de dépenses en vue (quoique les shorts et pantalons sont ce qu'il ya a de plus cher pour moi car à ma taille, je ne peux attendre les soldes pour acheter alors que je n'ai payé aucun haut de maternité plus de 15$, tous neufs). Je risque de peu remettre mes hauts de maternité à manches longues, mais si jamais l'été est aussi frais que le dernier (ce que je ne souhaite pas... ou plutôt, je ne détesterais pas un été frais, mais je le souhaite ensoleillé!), je suis prête!

20 commentaires:

Clo l'écolo a dit...

Se débarrasser de tout et tout recommencer ? Ben voyons ! Ok, ça fait du stock à gérer, mais qu'en est-il des coûts ? Et de la conscience écologique ??? Ouf...

Heureusement que tu ne l'as pas écoutée !!! ;0)

Lucie a dit...

Quand j'ai découvert son blogue ça m'avait motivée à faire du ménage dans nos traîneries, mais je me suis tannée un peu de sa philosophie de dynamitage constant (et de l'imagerie de violence qui va avec... mon analogie est: dynamiter pour construire les fondations c'est bien, mais s'il faut dynamiter son chez-soi trop souvent, c'est se faire violence!).

J'ai découvert récemment un autre site sur l'organisation domestique que je trouve plus encourageant, qui parle plutôt d'y aller 15 minutes à la fois et d'acquérir une habitude à la fois. www.flylady.com
Ces temps-ci, j'essaie de me motiver à ce que notre nouvelle maison ne devienne pas un bordel pour ne plus jamais avoir à dynamiter! Ha!

Isabelle a dit...

je pense que l'idée du dynamitage, c'est au bout d'un certain temps ou pour des cas particuliers.

J'ai aussi gardé bien des choses pour ma grossesse (mes enfants ayant 3 ans d'intervalle) et je ne le regrette pas.

Lucie, cela fera bientôt un an que nous sommes dans notre nouvelle maison et ça ne s'accumule pas trop.

La Belle a dit...

Moi j'ai tout garder et une chance ! Les vêtements de maternité et de bébé !

Même si j'ai eu une fille après mon garçon, certains pyjamas étaient unisexe donc réutilissable!!!

Joa a dit...

Avec un sous-sol, 4-5 bacs de plastique ce n'est pas grand chose, voyons! J'ai tout gardé et j'ai presque tout réutilisé, à part quelques morceaux trop «gars» pour ma poupoune. Le 2e coûte moins cher justement pour ça!
Quand la famille est finie, finie, là je donne. Je suis un peu rendue là dans mon processus ;-)

Lucie a dit...

Je suis contente de voir que les mamans de plus d'un enfant dans mon entourage sont d'accord avec moi!! Vous n'avez pas été "dépassées" par votre "vieux" stock à la venue de votre 2e? ;-)

Mynaï a dit...

Je suis habituellement une lectrice silencieuse. Donc d'abord félicitations pour cette nouvelle grossesse.

En ce qui concerne le sujet du billet. J'ai eu ma fille 25mois après mon garçon et je n'ai absolument pas regretté d'avoir tout gardé. On parle d'à peu près un bac de plastique par taille de vêtement, un bac de jouets et un bac de maternité, rien de dramatique quand même. Puis même les gros items s'entassent somme toute assez bien, démontés et emballés dans un gros sac. J'avais tout rangé avec méthode, je n'ai donc absolument pas été dépassée. Pas plus que je le suis maintenant, même avec les vêtements de fille qui s'ajoutent à ceux de garçon. Parce qu'encore une fois, je garde tout encore quelques temps, tant qu'on ne sera pas fixés sur la finalité de la famille. Tout est question de savoir ranger intelligemment et de savoir se départir de ce que l'on est certaine de ne pas vouloir réutiliser. Parce que sur ce point même si chaque enfant est différent, un article qui n'a pas été aimé par les parents pour le premier ne le sera pas davantage pour le deuxième. On le sait au fond ce que l'on doit garder ou pas. Et dans le pire des cas débarasser sur le tard est moins pire qu'acheter en double!

Véro a dit...

C'est quoi ces conseils de se défaire de tout? Bonjour surconsommation et bye bye budget!

Pour ce qui est d'être "dépassé", je ne crois pas que les bébés soient si pointilleux sur la mode ;o)

Valérie-Ann a dit...

Je suis d'accord avec tout ce qui a été dit. J'ai eu une fille, puis un garçon deux ans plus tard. Je n'ai pratiquement rien acheté pour mon fils, puisque en plus des morceaux unisexes que j'avais gardé, j'ai reçu des tonnes de vêtements en cadeau. En plus je couds, donc ce qui devait être adapté le fut sans frais ou désagrément! Et comme l'a dit Clo, il y a une grosse part (dans mon cas en tout cas) de conscience écologique là-dedans! :)

Merci pour le lien de Flylady, je vais aller voir ça! :)

Lucie a dit...

Véro: c'est drôle, je n'avais pas interprété "complètement dépassés" en termes de mode, je pensais qu'elle voulait dire qu'on ne saurait plus où donner de la tête avec tous ces vêtements. Mais peu importe quel sens on donne à ces mots, c'est clair que je ne suis pas d'accord!

Et même les bambins ne sont pas nécessairement "à la mode"... bien qu'ils aiment avoir leur mot à dire sur leur habillement! Pour ma part je me fous du look de mon fils en autant que ses vêtements sont appropriés pour la météo et ses activités, et des fois il me fait rire dans ses choix de combinaisons vestimentaires...

Valérie-Ann: tu me fais penser à un autre point, "vous allez recevoir plein de linge en cadeau pour le nouveau bébé" était un des arguments pour se débarrasser du linge du 1er. Pour ma part, bien que je me doute qu'on va en recevoir, j'aime mieux ne pas compter là-dessus comme principale source... De un, on ne sait jamais comment va changer la situation financière ou la santé de ceux qui ont l'habitude de nous gâter (et certains octagénaires ne seront peut-être plus là!) et de deux, si jamais j'ai une fille, je sais très bien que je vais recevoir une tonne de vêtements qui ne seront pas à notre goût ;-)

D'autre part c'est une bonne idée d'adapter des vêtements; je devrais avoir une machine bientôt alors je vais garder cette idée en tête!

Véro a dit...

Ah tiens! Je n'avais pas vu "dépassé" dans le sens de ne plus savoir où donner de la tête, parce que justement dans mon cas ce fut loin d'être laborieux... même plutôt agréable à ranger, et émouvant à ressortir ;o)

Lucie a dit...

Véro, je suis bien d'accord, je sens qu'on va sourire souvent en ressortant les petits pyjamas et en se demandant comment notre grand a bien pu rentrer là-dedans un jour!!! :-)

Anonyme a dit...

De mon côté, je ne compte pas réutiliser mes vêtements de maternité (sauf peut-être une jupe et un jean capri pour le weekend). Je trouve que mes chandails sont usés (on voit qu'ils ont été portés) et je trouve les coupes de mes pantalons démodés. En conséquences, ça ne fait pas pour le bureau.
Pour ce qui est des vêtements de bébé, je vais sûrement réutiliser les plus beaux morceaux et ceux qui sembles encore neuf si j'ai un deuxième garçon, mais si c'est une fille, je donne tout!

Marie-Chaton a dit...

Dans mon cas, j'avais tout prêté à d'autres amies enceintes et je vais reprendre ce qui me semble approprié pour cette grossesse qui n'est pas du tout de la même saison. Ma première est née en juillet et mon bébé devrait naitre en novembre. Pour les vêtements, ma fille a porté plusieurs vêtements prêtés par d'autres amies et les siens ont aussi été prêtés. En cinq ans, ça fait bcp d'usure :)

Marie l'urbaine a dit...

C'est quoi ce conseil de Sophie Legault ??? J'hallucine !

Moi de toutes façons, gérer les vêtements par grandeur et saisons, pour moi ou les enfants, je procrastine pour le faire (sauf si je me garde un bon moment tranquille pour le faire, là j'apprécie effectuer cette tâche). Ce qui complique le boulot c'est que je reçois des vêtements prêtés par des amies, et je reprends des vêtements que je leur avais prêtés, donc je trie pour mon 2e enfant mes vêtements datant du premier et ceux des autres par grandeur et par saison. J'identifie chaque vêtement qui ne l'est pas avec un marqueur (initiales sur l'étiquette) puis dans des sacs, identifiés aussi.

Je n'aurais JAMAIS pensé tout recommencer à zéro, ça n'a AUCUN sens, surtout sur le plan environnemental ! Je savais tellement que j'allais réutiliser certains vêtements que j'ai toujours mis MES initiales sur les vêtements de mon premier pour que ça reste valable au 2e (ce serait mélangeant, à la garderie, que P.L. aie des vêtements marqués L.L. !!!)

Lucie a dit...

@Marie-Chaton: Félicitations!!! :-)

@Marie l'urbaine: Oui mais PL ou LL qui ont des vêtements marqués de tes initiales complètement différentes (je n'ose pas les écrire sur le web public)? ;-) Ici, j'écris généralement le nom de famille de mon fils seulement (puisque le reste de la fratrie portera le même nom de famille), surtout dans les gros morceaux comme le manteau d'hiver. Sans être extrêmement rare, il est peu probable que mes enfants aient un camarade qui porte le même. Un truc nous a été donné par ma belle-soeur lorsqu'elle nous a prêté un manteau d'hiver donné par une de ses amies, et portant un nom et prénom n'ayant aucun rapport avec nous: on a collé un "masking tape" beige dessus pour y écrire le nom de mon fils. Ça a résisté aux quelques lavages requis pendant l'hiver et ça s'est facilement arraché au moment de redonner le manteau.

Marie l'urbaine a dit...

Jusqu'à présent à la garderie, ils savent qui est la maman de LL donc ça va, je les ai prévenus dès le 1er jour que ce serait mes initiales :) Mais juste le nom de famille est une bonne idée, pour les camps de vacances et l'école primaire, je vais y songer !

La Belle a dit...

Pour répondre à ton autre question, si notre stock était dépassé ?

Non, je me suis arrangé pour qu'il reste à la mode en l'agencant différement !

La Belle a dit...

OOps j'avais pas lu les commentaires sur ta significations de dépassé ;-)

Mais moi j'ai rangé tout dans des bacs que nous avons rangé jusqu'au temps venu. Les bacs caché dans un endroit où il ne te dérange pas évidement !

Manon a dit...

Oh mon doux!

S'il avait fallu que je balance tout à chaque fois, je n'aurais pas eu 4 enfants! lol ...et ils sont tous d'une saison différente.

Mais je dois apporter un point légèrement soulevé par Marie-Chaton, après un moment un réseaux de partage se forme. Le linge passe d'une amie à une autre, revient, retourne. On élimine ce qui est usé et on continue, on achète seulement ce qu'on a de besoin et qu'on ne possède pas dans ce réseau.

Dans mon cas avec 4 enfants, les autres songent rapidement à nous. Alors c'est vrai que maintenant on fait un tri pour garder seulement le linge qu'on sait que l'on va utiliser avec bébé et les enfants.

Dans notre réseau, notre bébé est le dernier (les couples du réseau étant maintenant vasectomisé ou ligaturé) alors quand ça ne fait plus ou que l'on est certain de ne pas utiliser, on va porter le tout au centre d'entre-aide.

Et le tout est par conscience environnementale d'abord. Et parce que je trouve ridicule de jeter quelque chose qui est encore bon, qui est à peine usé sous prétexte que c'est plus facile (un bébé ça n'use quand même pas beaucoup son linge!). Les sous c'est un point secondaire.