lundi 4 avril 2011

Apprivoiser la simplicité


La "simplicité volontaire" (entre guillemets car je trouve que le nom de ce mouvement ne décrit pas toujours bien ce dont il s'agit) fait occasionnellement les manchettes. J'ai grandi dans cet esprit; pour moi, ne pas surconsommer et apprécier le non-matériel et ce qui ne se monnaie pas, ça va de soi. Comme maman, je découvre toutefois de nouvelles pressions sociales et donc, de nouvelles occasions de choisir la simplicité. En particulier, je pense ici aux fêtes d'enfant.

Plusieurs blogueuses sont fières, et avec raison, de présenter les gâteaux maison superbes et les thématiques sophistiquées des anniversaires de leurs enfants. Et honnêtement, je les envie! Mais dans ma réalité, la fête de mon grand tombe toujours mal, en plein milieu de ce printemps où nous sommes toujours surchargés d'anniversaires (une quinzaine d'événements en trois mois dans la famille semi-proche et les amis proches, plus Pâques et les fêtes des Mères et des Pères...) et en coïncidant toujours avec un retour au travail, un déménagement, une grossesse qui bouffe de l'énergie et qui handicape et mille autres excuses TRÈS plates... Alors pour moi, fêter rime avec simplicité. Je me dis qu'un jour, oui, je lui décorerai un gâteau thématique magnifique. Oui, un jour, je planifierai des jeux "super cool" (ne me demandez pas où il a appris ça, mais cette expression fait maintenant partie de son vocabulaire! J'ai un préado de même pas quatre ans!) et des accessoires assortis autres que des serviettes en papier à motif.

Mais en attendant, oui, je suis la maman qui commande le gâteau Flash McQueen à la pâtisserie, qui demande à son invité graphiste de décorer le gâteau avec des tubes de glaçage colorés achetés au magasin ou qui se contente d'un gâteau maison de forme simple, garni simplement de glaçage au chocolat ou de crème fouettée et du chiffre de son âge en pépites ou en framboises (je tiens à mentionner que l'an dernier, les enfants n'ont pas terminé leur pointe de gâteau mais ont redemandé des framboises. Pourtant, j'ai reçu des compliments sur le goût du gâteau de la part de tous les parents présents!). Je suis aussi la maman qui prévoit comme activités:

  • Plan A, beau temps, jouer dehors dans le module de jeu ou au soccer et faire des bulles géantes (et j'ai préalablement testé la recette; quand même, oui, je m'investis un minimum!)
  • Plan B, mauvais temps, jouer au soccer dans le sous-sol et inaugurer les jeux de société reçus en cadeau par le jubilé.
  • Réalité: il a fait mauvais, les invités ont joué avec les jouets de mon fils et mon fils a joué à courir partout, puis le temps s'est éclairci et les papas ont amené les enfants 20 minutes dans le module de jeux après le souper pendant que les mamans rangions la cuisine et fouettions la crème pour le gâteau...

Donc, j'apprivoise la simplicité des fêtes d'enfants. Personne ne s'en plaint (en tout cas, pas ouvertement, mes invités sont polis! ;-). Sauf la perfectionniste qui a du mal à lâcher prise au fond de moi...

Note 1: Vous avez publié une superbe photo de gâteau ou de fête thématique? Envoyez-moi le lien de votre billet de blogue et je le rajouterai dans la première phrase de mon deuxième paragraphe! :-)

Note 2: La photo du haut montre ce qui arrive quand une recette de glaçage omet de dire qu'il faut laisser le glaçage refroidir avant de glacer le gâteau ET quand on ne teste pas ses recettes au préalable... Beau dégât, hein? Il était bon quand même... :-S

9 commentaires:

Marie-Pascale a dit...

moi j'appelle ça le lâcher prise... et l'important ce n'est pas la déco du gâteau. C'est les gens présents à la fête, l'ambiance qu'il aura. Une surprise pour souligner le passage d'une autre année...

Personnellement je n'ai aucun trouble avec ça, ça fait partie de nos valeurs!

Thom a été invité à de nombreuses reprises à des fêtes d'ami(e)s, mais je n'en ai toujours pas fait "en retour". J'invite les cousins-cousines et à la gang qu'on a c'est amplement suffisant pour passer un moment mémorable.

Parfois je remets les choses en contexte en tentant de me souvenir de mon anniversaire de 4 ou 5 ans... j'me souviens pas de grand chose!.. alors le temps qu'il atteigne l'âge où on se souvient de nos anniversaires, tu as le temps de trouver un air d'aller et de mettre les priorités ou TOI tu veux les mettre. :-)

Bisous xx

Isabelle a dit...

Ah, les fêtes d'enfants...

Je choisis également mes batailles.

J'ai la chance d'être en vacances pour les anniversaires de mes deux enfants et pour moi, ce n'est pas une corvée que de décorer un gâteau.

J'ai commencé les fêtes avec ami(e)s quand Sophie a été à la maternelle. Et je le fais le plus simplement possible et selon mes valeurs (pas d'achats de babioles en plastique, par exemple).

La Belle a dit...

Tu sais, les enfants se souviennent de la journée en général plus que du gâteau proprement dit! J'suis certaine qu'il se souviendra de son anniversaire et qu'il a adoré!

Ceci étant dit, j'ai tenté ma première expérience de gâteau pour mon fils l'an passé pour ses 2 ans avec un pingouin (http://lesstarsfilantes.blogspot.com/2010/05/vendredi-merci-merci-petit-ange.html) et je suis pas mal fière de moi! Vive internet pour nous donner des idées rapides pour réaliser nos desserts!

Marie-Pascale a dit...

oups! l'ambiance "qu'il Y aura"...

Lucie a dit...

@Marie-Pascale: Si mes enfants avaient la grosse gang de cousin-e-s que les tiens ont, moi non plus je n'inviterais pas d'amis, pas avant que ça vienne d'eux! Mais ils n'ont PAS de cousin ni de cousine... :-(

@Isabelle: pour moi, pas grand chose n'est une corvée dans la cuisine si j'ai du temps. Donc, un jour, j'aurai du temps, et je ferai une belle fête!

Lucie a dit...

@La Belle: j'ai ajouté ton pingouin dans mon message! Il était très beau...

J'ai déjà fait au moins un gâteau digne de mention, pour l'équipe de soccer de mon ancien labo. Qui sait, peut-être le referai-je pour la fin de la saison de soccer!

http://estomac.blogspot.com/2006/06/la-fivre-du-soccer.html

Julie a dit...

J'aime les valeurs qui se dégagent de ce billet!

Je potine!
http://www.la-mere-est-calme.com/2011/04/quand-dimanche-rime-avec-potinage.html
(en ligne dimanche!)

Lucie a dit...

Preuve que mes gâteaux simples plaisent: quand j'ai demandé à mon grand quel sorte de gâteau il veut pour son anniversaire qui approche, il m'a dit "un gâteau avec un "4" et 4 chandelles". :-)

La Belle a dit...

Merci pour l'idée du ballon de soccer!