lundi 7 septembre 2009

Mieux

Je veux faire suite à ce billet...

Je vais mieux. Le repos et le soutien de tout le monde aident beaucoup. Quand je dis tout le monde, ce n'est pas exagéré. Mon médecin, la psychlogue recommandée par mon médecin, ma famille, mes amies, mon merveilleux chum, vous qui m'avez laissé des commentaire, écrit et même rencontrée en personne, et même... mon patron. Hé oui, même si mon absence à ce moment précis les met dans le jus, je me suis fait dire que j'avais bien fait de voir on médecin et de prendre ce temps d'arrêt et que je serais bienvenue à mon retour. La cerise sur le gâteau: il est possible que je reprenne le travail à temps partiel seulement. Le genre de poste que je n'aurais pas cru possible dans mon domaine.

Ma décision n'est pas finalisée, mais je crois que c'est ce que je vais faire. Arrêter de travailler serait trop irréversible (surtout parce que retirer mon fils de la garderie serait relativement irréversible avec la pénurie de places...) et pour l'instant cet aspect m'insécurise. En travaillant "seulement" (tousse, tousse) 3 jours par semaine, par contre, j'aurais un meilleur équilibre de temps au travail vs temps avec ma famille. Comme ce n'est pas mon travail comme tel qui me rendait malade, mais l'horaire de fous que j'avais, je suis prête à essayer cet horaire atypique. Surtout que, en parlant autour de moi, je réalise que parmi les mères, toutes celles qui peuvent (question d'argent mais aussi de flexibilité de l'employeur) travaillent 3 ou 4 jours par semaine au lieu de 5...

Cette pause et le fait d'en parler avec plein de monde m'ont aussi appris plusieurs choses déculpabilisantes. Comme: il y a pratiquement toujours des frictions entre une mère de jeune famille et une femme supérieure immédiate nullipare (typiquement plus carriériste et ne comprenant pas du tout les exigences de la vie familiale et de la conciliation travail-famille). Quand mes amies me l'ont dit et encore plus quand ma psychologue me l'a confirmé, ça m'a enlevé tellement de pression. Ce n'est pas moi le problème, c'est la situation! Quel soulagement...

9 commentaires:

Germaine professionnelle a dit...

tant mieux...tout semble plus clair pour toi maintenant...ah parler!! Des fois c'est si difficile, mais ça fait tellement de bien...

Bonne chance!

La Belle a dit...

Je suis contente de lire que ça va mieux et que tu sembles avoir trouvé la source de ton questionnement !!! Je travaille 4 jours par semaine et j'adore ! Je crois que jamais je retournerai à 5 jours !

Renée-Claude a dit...

Comme je suis soulagée d'apprendre que tu vas mieux !

Et quelle bonne nouvelle de savoir que tu vas pouvoir travailler à temps partiel ! Moi aussi j'en rêve, même si ça signifie que l'on devra peut-être demeurer à moyen-faible revenus toute notre vie...

La qualité de vie en premier !

La vie est si courte, elle n'a pas à être inconfortable en plus !

Grosses bises ! xx

Marie l'urbaine a dit...

Comme je suis heureuse de te lire !

Oh oui, c'était la situation le problème, ça c'est sûr !! Tu en avais douté ?

Je suis rassurée d'entendre une fois de plus l'histoire d'un boss compréhensif qui propose du temps partiel. C'est encore la grande exception, mais y'a de l'espoir :)

L'équilibre... C'est ce que je souhaite à toutes les mamans !

Je pense à toi xxx

Véro a dit...

Contente que tu aies trouvé du support partout autour de toi, et qu'une si belle solution s'offre à toi. Te reste juste à te fermer aux commentaires de ta supérieure face à la conciliation travail-famille.

Ce fut un beau prétexte pour se rencontrer. Petit Chaton me parle de Ti-Loup-des-bois à chaque fois que je l'assoie sur le tabouret de la cuisine ;o)

Lucie a dit...

Merci encore pour vos bon mots...

Finalement, quand j'ai reparlé à mon patron pour plus de concret, ça n'avait plus l'air si tangible de son côté. Ça ne sera donc peut-être pas pour eux que je travaillerai à temps partiel...

Mon arrêt de travail est prolongé un peu, ce qui me laisse évaluer d'autres possibilités. Et me reposer aussi, parce que j'en ai encore bien besoin.

Jane a dit...

La société est bonne à nous mettre de la pression pour être performant..

Vive la conciliation travail-famille!

Tu as fais le bon choix.

:)

Marie-Chaton a dit...

Salut Lucie, je ne te visite pas souvent, mais je dois dire - et cela parrait p-e égoiste - que ca me fait du bien quand je lis des témoignages comme le tien! C'est tellement vrai qu'on mène une vie de fou et ce n'est pas normal de courir comme ça! Tant qu'on va continuer à se faire croire que ce l'est, des tonnes de personnes comme nous vont se brûler et s'inquiéter à savoir si c'est de leur faute. Je travaille en ce moment et je ne fais que croiser ma fille la semaine et quand je la vois, je suis fatiguée et je n'ai pas tellement envie de jouer. Vivement la fin de mon contrat. Tant mieux pour celles qui aiment courir, je ne suis pas comme ça.

Lucie a dit...

Marie-Chaton, tant mieux si le fait que j'aie écrit cette tranche de vie ici aide d'autres personnes... en tout cas, ça m'a aidé aussi, c'est là qu'on voit que nos copinautes sont aussi de vraies copines :-)