mercredi 1 avril 2009

Il parle! Oui, mais... (prise 2)

Mon fils parle toujours autant, et même plus. Cette fois-ci, ce n'est pas au sujet des limites de ce qu'il peut comprendre que je veux écrire... mais au sujet des limites de ce que nous, les adultes autour de lui, pouvons écouter!

Tout adorable qu'il soit, mon fils est une PIE. Certains jeux l'absorbent au point de le rendre silencieux, mais c'est de plus en plus rare, et à l'extérieur, il est intarissable. Par exemple, pendant les 25 minutes de poussette du retour de la garderie, il parle presque sans arrêt. Il faut dire qu'il ne manque pas de matériel à raconter, puisqu'on longe Métropolitain alors il est servi en termes d'autobus et de camions de à me montrer ("Ah! l'é là mamon (camion)! Ouiiiii! mamooooon!"), à identifier ("Non bus! Est mamon!!" c'est-à-dire "non, ce n'est pas un autobus, c'est un camion!"), à décrire ("g(r)os" ou "petipetit" et couleur), et à saluer ("pa'ti bus! bye-bye bus! n'a pu bus!"), sans compter tous les avions qui nous survolent, les charrues à neige ("là! k(r)akeur (tracteur) zaune! boucouboucoup k(r)akeurs zaunes!) entreposées dans la carrière Miron où nous passons parfois pour nous sauver un peu de l'autoroute, la lune à l'occasion, les feux de circulation... Tous des sujets passionants à 22 mois. Sauf que c'est absolument étourdissant à écouter!

Dès lundi, nous allons faire deux heures de route par jour avec lui. Deux heures à croiser des mamons et des bus...

J'espère que je vais réussir à arriver au travail sans avoir déjà mal à la tête.

2 commentaires:

Maman Papoute a dit...

OMG! Je te comprends tellement. Notre Papoute peut parler/chanter Montréal-Québec sans arrêt... étourdissant!

Maman Chat a dit...

Hihihi! J'ai ce modèle aussi!
Et je crois que la mienne tient ça de son père, qui se faisait appeler "la radio" étant petit parce qu'il parlait sans arrêt!