lundi 12 janvier 2009

Vingt mois

Mon Ti-loup-des-bois a vingt mois. Je DOIS noter ce moment quelque part. Avis, donc: ceci n'est qu'une longue énumération de ce que mon fils sait faire, pour que je m'en rappelle plus tard...

Après plusieurs semaines tranquilles cet automne, il nous surprend encore une fois par une explosion dans son développement. Nous nous y attendions, il est comme ça depuis le début!

De plus en plus, c'est un petit garçon et non un bébé. À la fois dans son apparence et dans son comportement. Non seulement il est grand pour son âge et bâti pour sa grandeur, mais il n'a plus un air innocent de bébé, il fait plutôt des faces de gamin, que ça soit en riant, en disant "non" ou quand il vient de faire un petit mauvais coup et qu'il le sait. Sa cicatrice aussi lui donne l'air d'un petit "tough"... Il est toujours aussi grouillant et explorateur, et au cours du temps des fêtes, a aimé jouer avec des plus vieux que lui (3 1\2 à 4 ans) quand nous en avons croisé au cours de partys.

Par contre, il a encore des petits cheveux doux. Quand il est fatigué et qu'il blottit sa tête dans mon cou, c'est si doux et ça sent si bon. Ça m'enivre.

Il a appris tellement de nouveaux mots depuis trois semaines! Il enrichit son vocabulaire chaque jour; ce matin, il a dit pour la première fois "frigidaire" et "gentil" (la prononciation était loin d'être parfaite, mais les mots étaient clairement reconnaissables--pour moi en tout cas!). Il répète tout ce qu'on dit et imite tout ce qu'on fait (pour le meilleur et pour le pire). Il aime nommer tout ce qu'il voit autour de lui et dans ses livres. Il connaît maintenant les noms des gens de son entourage et il salue les gens à leur arrivée d'un accueillant "allo!" Il utilise encore plusieurs signes (encore, manger...) et me fait beaucoup rire quand, pour accentuer sa demande "encore", il répète le signe très très rapidement et impatiemment... Malheureusement, il semble avoir hérité de mon absence de patience (ou est-ce juste son âge?). Cette impatience se manifeste aussi quand il a faim, et même si les raisons sont différentes, cuisiner avec lui aux alentours est toujours aussi pénible. S'il a faim et qu'il voit de la nourriture, il veut la manger tout de suite et ne comprend pas le concept qu'il faut que ça cuise dix minutes (ou même seulement réchauffer une minute au micro-ondes) avant... Si je lui sers une entrée, il en mange jusqu'à satiété et ne veut plus de plat principal. C'est toujours compliqué de gérer la préparation des repas, mais je commence à me faire à l'idée que je cuisinerai tranquille quand mes enfants auront quitté la maison...

Il aime toujours autant rire avec nous. Les jeux de ballon, de poursuite, de cachette ou de cris l'enchantent.

Il est dans une phase très "maman", ce que je trouve parfois lourd. Il a toutefois réapprivoisé son papa dans le temps des Fêtes (nouvelle job+fin de session=ils ne se voyaient plus beaucoup dans les semaines précédentes), ce qui est merveilleux pour toute la famille.

On sent la phase d'affirmation arriver et il veut faire de plus en plus de choses (enlever ses bas, éplucher ses clémentines...). Les épisodes de crises pour des niaiseries ou de mécontentement généralisé sans savoir ce qu'il veut vraiment sont malheureusement plus fréquents, mais je préfère quand même cette époque à celle où il était petit bébé... On le met en retrait quand il faut, mais je n'ai plus jamais envie de le mettre dans le bac de recyclage, ce qui arrivait occasionnellement l'an dernier à la même époque ;-)

De ses vingt mois, je veux me rappeler ses faces, ses rires et sa parole qui se développe en accéléré. Mon Ti-loup-des-bois. J'aime tellement être avec lui... je l'aime tellement.

Aucun commentaire: