lundi 28 juillet 2008

La suce, 1e partie

La suce, cet outil merveilleux et diabolique... voici notre expérience.

Phase 1: l'allaitement exclusif

C'est simple: Ti-loup-des-bois n'a pas besoin de suce et ne sait pas quoi faire avec. Quand on essaie de lui en donner une (pour le faire patienter en auto ou en autobus par exemple), il est incapable de la garder dans sa bouche. J'ai donc le bonheur d'avoir un bébé-pas-de-suce. Pas de couraillage pour les objets maudits. Pas besoin de chercher la suce en plein milieu de la nuit (mon fils a, de lui-même, fait de très longues nuits très jeune). C'était merveilleux... sauf deux épisodes:

Confusion sein-tétine (I)

Ti-loup-des-bois a bu son premier biberon de mon lait à 4 semaines. Après 15 minutes à ne pas trop savoir quoi faire avec, il a compris le principe et "calé" ses 2 oz (60 mL) de lait très rapidement. À partir de ce moment, il a bu des biberons occasionnellement quand nous le faisions garder (dès la 1e fois à 5 semaines pour mon examen chez le dentiste, ça a toujours bien été avec les gardiennes... pour notre grand bonheur!). Ensuite, pendant plusieurs semaines, il prenait un biberon pratiquement chaque jour, quand son papa rentrait du travail: c'était une heure où je n'en pouvais plus de l'avoir dans les bras, son papa avait hâte de le voir et voulait s'assoir un peu après sa journée de travail, Ti-loup voulait boire et quelqu'un devait préparer le souper. Ça faisait donc l'affaire d toute la famille que Papa donne un biberon pendant que je faisais le souper. Et avec un fiston qui dormait de longues nuits ininterrompues (12h à 4 mois), je devais tirer du lait en soirée de toute façon sinon je me réveillais pleine de lait au petit matin, incapable de me rendormir ensuite... J'avais donc toujours du lait pour ce biberon, et je réussissais quand même à mettre de petites réserves de côté.

À deux reprises, nous avons fait garder Ti-loup-des-bois pour une grande partie de sa journée; chaque fois, il a bu trois boires au biberon. Les deux épisodes de confusion sein-tétine sont survenus le lendemain de ces journées: après des boires au sein sans histoire le matin et en début d'après-midi, il a refusé le sein aux boires de fin de journée, hurlant sans vouloir le prendre, mais acceptait volontiers la suce, qu'il gardait bien en bouche! Il avait pris le goût du silicone... Les deux fois, j'avais réussi à l'allaiter en le calmant avec la suce puis en faisant rapidement l'échange pour le sein. Les deux fois, il n'a pas eu de biberon pour quelques jours ensuite (il fallait que je me refasse des réserves de lait au congélateur!) et n'a pas re-montré d'intérêt pour la suce...

À suivre...

Aucun commentaire: