lundi 12 mai 2008

Un an...

Il y a un an naissait un tout petit bébé garçon filiforme de 50 cm et même pas 7 lbs. Difficile à croire quand on voit mon costaud "grand petit garçon" de 80? cm et 23 lbs! Il a tellement changé...

Même ses beaux yeux! Leur éclat est toujours aussi vif, mais ils ont changé de leur bleu-foncé-de-bébé-naissant à un superbe brun noisette. Je suis tellement contente qu'il ait les yeux de son père...

Il a changé et il a changé nos vies. Plusieurs blogueuses ont décrit la première année de la vie de leur premier enfant comme la plus belle de leur vie. La plus belle? Pas dans mon cas. J'ai trouvé très difficile de m'adapter constamment à un bébé en perpétuel changement. Ça a été absolument merveilleux de le voir évoluer... Mais j'ai tellement rushé pour le suivre! Je vois donc avec soulagement le ralentissement relatif... Très relatif parce que, quand même, tout change encore à une vitesse faramineuse!

Une année pas facile donc, mais si belle. Depuis un an, je suis retombée en amour. J'ai eu la chance de tomber en amour avec mon fils dès le premier instant où je l'ai vu--si petit et si beau. Un amour qui, comme lui, n'arrête pas de grandir! Un amour qui a renforci mon autre amour, pour son papa. Un amour qui m'a fait grandir.

Depuis mon enfance, c'était clair pour moi que je voulais avoir des enfants. Ne me demandez pas pourquoi, c'était ainsi, c'est tout. Jeune adulte, je me suis parfois demandé si j'arriverais à concrétiser ce désir--il faut un papa, après tout. Et pas n'importe lequel! Et quelques autres conditions aussi... Je suis tellement heureuse d'avoir pu devenir une maman, la maman de mon Ti-loup-des-bois. Ce désir n'était pas vain; je me serais sentie incomplète, inaccomplie, sinon.

Mon grand, quel bonheur de t'avoir. Joyeux anniversaire!

3 commentaires:

Karine a dit...

Bonne fête à ton petit bonhomme!! :)

Marie l'urbaine a dit...

Joyeux anniversaire à ton ti-loup-des-bois !

J'appécie que tu relativises l'immense bonheur... si exigeant et si difficile à vivre à la fois. Mais qu'on ne remplacerait pour rien au monde !

:)

Anne-Lise Nadeau a dit...

Wow! Déjà un an?! Comme le temps passe vite!

Bonne fête en retard!