lundi 31 mars 2008

Une question de respect (mis à jour)

J'ai fortement réagi à un article sur le site Maman pour la vie, dernièrement. Avec un titre comme "Couples: égalité versus équilibre", cet article de Julie Bourdua semblait intéressant. Des pistes de réflexion sur comment atteindre et maintenir ce délicat équilibre, c'est toujours bienvenu, non? Pas cette fois. J'ai été non seulement déçue de ma lecture puisque l'article ne propose rien de nouveau (en parler entre conjoints, demander de l'aide...), mais carrément offusquée par le passage suivant:


La plupart d’entre nous ont marqué une ligne entre le «avant» et le «après» des enfants. Pas parce qu’ils deviennent un poids, mais parce qu’ils font une nette différence dans le quotidien. C’est là que réside la différence entre égalité et équilibre. Je me souviens du temps où mon Homme et moi faisions la vaisselle ensemble, l’épicerie ensemble, l’amour ensemble. Maintenant, Papa s’occupe de la vaisselle pendant que je console le plus jeune, Papa donne les bains pendant que je pars une brassée de lavage, Papa s’occupe du gazon pendant que je soigne les bobos de l’été et Papa fait l’amour à Maman pendant qu'elle écoute si bébé pleure.

Pitié, dîtes-moi que ça ne se passe pas vraiment comme ça chez vous*. En tout cas, ici, non.

Je suis bien d'accord avec les trois premières phrases de la citation et avec le fait qu'on fait moins de choses ensemble parce qu'on s'occupe plus souvent qu'avant des tâches en parallèle pour être plus productifs--il y en a tellement à faire. Mais "Papa fait l’amour à Maman pendant qu'elle écoute si bébé pleure"? C'est comme ça qu'une femme mère devrait, je cite la fin de l'article, "[contribuer] à sa façon au bon fonctionnement de la maison et à l’harmonie de la famille"? Franchement! Ça serait un retour 60 ans en arrière pour notre société...

En théorie: Si Papa ne sait pas que Maman n'a pas l'esprit à faire l'amour, c'est qu'il y a un problème de communication entre les deux. Si papa l'accepte, il manque de respect pour maman ET POUR LUI-MÊME. Si maman insiste, c'est elle qui manque de respect tant pour elle-même que pour lui (parce que les gars ont beau avoir généralement plus de misère avec leurs émotions, un homme équilibré, ça cherche aussi une composant émotive et affective dans sa vie sexuelle, pas juste le plaisir physique que lui procure une erlation avec une femme au cerveau ailleurs...).

En pratique: quand mon chum en a envie et pas moi, je le lui dis et il le respecte... On a peut-être une vie sexuelle moindre en quantité, mais la qualité, elle, n'a pas diminué "après" par rapport à "avant" et pour moi, c'est crucial.

Et vous? Qu'en pensez-vous?

*Ajout: Je réalise que, dans notre monde imparfait, il y a certainement des gens qui vivent des situations de manque de communication et de manque de respect. Ça m'attriste énormément mais ce n'est pas pourquoi je suis fâchée ici. Je ne suis pas fâchées contre les personnes qui vivent cette situation! Surtout que plusieurs de ces personnes ne se rendent peut-être pas compte qu'elles ont droit à plus de respect et d'autres qui le réalisent ne savent peut-être pas comment s'en sortir. Je suis fâchée parce que l'article présente un tel manque de communication et/ou de respect comme normal, comme faisant partie de l'équilibre dans un couple et une famille, au lieu de le dénoncer et de proposer des ressources à celles qui voudraient y remédier; c'est particulièrement fâchant de la part d'un site de ressources comme mamanpourlavie.com...

Référence: Bourdua, Julie. "Couples: égalité versus équilibre", mars 2008, lu sur mamanpourlavie.com.

6 commentaires:

Renée-Claude a dit...

"Ark, quesséça ?" aurais-je envie de dire en lisant cet extrait...
Mon doux, Lucie, je suis tellement d'accord avec toi !
T'en fais pas, mon scénario est similaire au tien...
Je ne suis pas allée lire l'article en question, mais je ne comprends pas que la "rédaction" ait toléré un tel article... sans proposer de solutions adéquates pour cheminer vers une hamonie du couple, enfants inclus. Il semble que le site ait momentanément perdu de vue sa mission éducative... c'est triste, quand je pense que la majorité des lectrices ne prendront pas le temps de faire la part des choses...

Joa a dit...

Entk, chez nous, ça se passe pas comme ça! Même avec 2 enfants, on fait pleins de choses en couple, dont faire l'amour. Je dirais même plus: SURTOUT faire l'amour!

Marie l'urbaine a dit...

Et puis, quel stéréotype qui se cahe dans cette fameuse phrase ! Déjà, si la journaliste avait inversé les rôles ("maman fait l’amour à papa pendant qu'il écoute si bébé pleure"), on aurait senti une certaine volonté de se détacher des images surfaites...

Milou a dit...

Encore des propos qui font perdurer des préjugés à la con...
Malheureusement, je vois encore trop de femmes ou d'hommes se "résigner" à un mal-être en disant "que ça se passe toujours comme ça" ou s'encrouter dans un moule du genre " les papas gardent une libibo et sortent les poubelles, les mamans perdent leur libido et font la vaisselle".
Allez après ça dire aux femmes de prendre soin de la femme en elles justement, pas juste de la mère...
En tout cas moi je revendique haut et fort le droit de faire l'amour en "oubliant" les enfants le temps d'aller au septième ciel ;)
Bon... j'ai beaucoup écrit pour une première visite ici!!

Anne-Lise Nadeau a dit...

Aïe! Je réagis de la même façon que toi, Lucie!

Franchement! Aussi bien dire que la maman garde son tablier dans la chambre à coucher! Pfff!

Tu as raison! On se croirait dans un magazine pour "madame" dans les années 40! Révoltant.

Maman Papoute a dit...

Il y a longtemps que je me gardais ce billet dans mon agrégateur, n'ayant pas le temps de le lire attentivement, ni d'y répondre.

Personnellement, je ne suis pas choquée de tels propos. Clairement l'auteur de cet éditorial fait beaucoup référence à sa propre expérience, je ne me suis pas sentie visée par ce passage. Tout ce que je peux dire, c'est que je la plains (beaucoup) si elle se fait (laisse) réellement baiser en écoutant si bébé pleure (et qu'elle n'en a pas envie). Personnellement je préfère l'abstinence à une baise d'un seul parti... l'amour ça se fait à deux!

Je suis d'accord avec Renée-Claude. Ce qui est choquant est que ce billet, lu par des millers de personnes, laisse croire que cette situation malsaine EST normale, alors que ce n'est PAS le cas.

Merci Lucie pour ton billet, en espérant que le plus de femmes possible puisse le lire!