mercredi 18 juillet 2007

Lingettes lavables, version très, très facile

Plusieurs blogueuses utilisent des lingettes lavables pour nettoyer les fesses de leur bébé. Les avantages sont sensiblement les mêmes que pour les couches lavables: moins de déchets dans les dépotoirs, moins de dépenses et moins de voyages à la pharmacie. De plus, selon les références "officielles" comme le guide Mieux vivre avec votre enfant, il est préférable de ne pas employer quotidiennement les lingettes jetables vendues par tous les fabricants de couches jetables. Quelques débarbouillettes de plus ou de moins ne changent rien au volume de lavage à faire avec un bébé; le seul bogue pouvant être la "solution pour lingettes", supposée faciliter la tâche en évitant d'avoir à aller mouiller les débarbouillettes au lavabo avant chaque changement de couche... (mais pourquoi est-ce que tout le monde, incluant moi, ne pense pas à ça et installe le coin à langer dans la chambre du bébé plutôt que dans la salle de bain? suggestion aux futurs parents... ;-) ) Personnellement, je n'ai pas vraiment envie de passer du temps à concocter une solution; je manque déjà de temps pour plein d'autres choses. Hé bien, tenez-vous-bien, je vais vous donner ma recette et c'est la plus simple de toutes:

Eau

Simple non? En plus, cette "solution" ne laisse aucun résidu sur la peau de bébé...

En pratique, voici comment nous fonctionnons. Nous avons deux bacs (des pots de 2L de crème glacée, vides) et une bouteille avec bec verseur (une bouteille de savon à vaisselle récupérée). Je remplis régulièrement la bouteille avec de l'eau. Nous gardons une pile de petites débarbouillettes sur la table à langer. Pour les changements de couches, il suffit de mouiller une débarbouillette avec l'eau de la bouteille et de la tordre au-dessus d'un des bacs. La débarbouillette sale est ensuite déposée dans l'autre bac, qui sera vidé directement dans la laveuse en temps voulu (je ne les mets pas dans le seau à couches, car c'est contre-indiqué selon les instructions de La Mère Hélène).

Alternativement, on peut avoir un bac d'eau qu'on change pour chaque changement de couche. C'est ce que nous faisions au début, quand notre petit frileux ne supportait pas les débarbouillettes froides, c'est-à-dire à la température de la pièce; nous remplissions alors un bol d'eau chaude pour chaque changement de couche. Maintenant qu'il est plus tolérant, je trouve plus simple de fonctionner avec la bouteille d'eau.

Je sais que certaines blogueuses pré-mouillent leurs lingettes, mais comme du tissu gardé mouillé a tendance à sentir mauvais à la longue et que je ne veux pas utiliser de parfums, huiles essentielles ou autres pour camoufler des odeurs, j'aime mieux les mouiller à mesure pour qu'elles soient sèches le plus longtemps possible.

Quand Ti-loup-des-bois fait des gros cacas, nous commençons le travail avec des lingettes jetables mais nous finissons avec les lavables. De plus, j'utilise les lingettes jetables quand je sors. Mais notre consommation est très faible: nous avons entamé notre deuxième recharge cette semaine (donc, trois boîtes en plus de deux mois, incluant la boîte achetée à l'origine pour le contenant). C'est donc très rentable pour un minimum d'efforts...

Côté écologie, j'ai reçu beaucoup de débarbouillettes en cadeau, mais j'en ai aussi fait faire par ma mère dans des vieux draps et pyjamas (d'adulte) en flanellette. Mon système inclut donc un maximum de matériaux récupérés, en plus de minimiser la consommation de lingettes jetables. Youppi!

Quand on y pense, c'est pas mal comme ça que devaient fonctionner les mamans dans le temps avant l'invention des lingettes jetables... Un bel exemple de "besoin" créé par les fabricants!

5 commentaires:

Isabelle a dit...

C'est vrai que c'est un truc simple que d'utiliser ces lingettes à la maison.

Je trouve que les salles de bain d'aujourd'hui ne sont pas très pratiques pour changer bébé. Pourquoi placer le lavabo en plein milieu de la vanité ? Chez mes parents, l'évier est à droite, ce qui laisse la place pour un matelas à langer.

Lucie a dit...

Isabelle, je suis entièrement d'accord avec toi.

Quand j'ai écrit ça, je pensais plutôt à un accessoire qui nous a été présenté chez Rose ou Bleu lors de la séance d'information. Il s'agit d'un petit meuble incluant une baignoire de bébé et une table à langer (qui recouvre la baignoire quand celle-ci n'est pas utilisée). Ce meuble était laid, mais maintenant, je me rends compte que ça aurait été l'idéal. Nous avons un petit bain sur trépied et ça entre dans notre petite salle de bain; l'autre meuble n'aurait pas été plus gros, mais ça nous aurait permis de changer les couches dans la salle de bain (évitant ainsi les fontaines de pipi et les cacas en direct qui revolent à l'autre bout de la chambre... la salle de bain, elle, ne contient que des surfaces faciles à laver!) et aussi pour déposer bébé quand on le sort du bain. En ce moment, soit on le dépose de peine et de misère sur un minuscule bout de comptoir (et comme il grandit, ça va de moins en moins bien), soit on s'arrange pour l'envelopper dans sa serviette alors qu'il est dans nos bras, ce qui n'est pas évident non plus...

Ceci dit, si quelqu'un se fait construire une maison ou rénove sa salle de bain et prévoit avoir un bébé, prévoir assez de comptoir pour un matelas à langer serait une excellente idée.

Mamannie a dit...

Hi hi... nous aussi on opte pour la solution la plus FACILE; une bonne débarbouillette et de l'eau!

J'ai déjà entendu des parents qui utilise des essuie-tout pour ramasser le plus gros des cacas et ensuite ils essuient le reste avec la débarbouillette. Je crois que c'est surtout pour les bébés plus vieux que ton ti-loup, car c'est plûtot rugueux comme texture. Peut-être faut-il les mouiller?

Marie l'urbaine a dit...

Bonjour Lucie,
je suis aussi une adepte des débarbouillettes... tout simplement mouillées. Déjà 26 mois que nous fonctionnons ainsi : quand on prend le petit dans nos bras pour le changer, disons à partir du salon, on passe par la salle de bain (quand j'allaitais je le changeais "entre 2 seins" et non au lever: maintenant quand on l'entend nous appeler le matin on passe d'abord par la salle de bain)) Le sac de débarbouillettes est accroché à la porte: on en prend une (ou 3 si notre odorat nous dit d'en prendre plus qu'une !!!), on la passe à l'eau tiède-chaude, on se rend dans la chambre, on essuie les fesses de bébé (me semble que ce doit être agréable, une débarbouillette tiède sur les fesses) puis on jette la dite débarbouillette dans un plat en plastique à côté du seau à couches Mère Hélène (:)) Pour le lavage : tout dans la laveuse, et hop !
Léonard adore ses "guénilles" !
Bienvenue à ton petit-loup-des-bois ! ;)

Joa a dit...

C'est vrai que c'est beaucoup plus facile de garder un contenant d'eau et une pile de débarbouillette à côté! J'ai vite abandonné les lingettes baignant dans la solution, ça puait le yâb!

J'ajoute quand même un peu d'huile et du gel d'aloès, par coquetterie :)