vendredi 17 décembre 2010

Des expressions qui changent de sens

Le monde et les temps changent, chantait Ferland... et en conséquence, certaines expressions vont aussi probablement changer de sens entre notre génération et celle de nos enfants.

À l'époque quasi-révolue des ampoules incandescentes, qualifier une personne de "deux watts" n'était certainement pas un compliment. Une mini-ampoule pour guirlande de Noël avait une puissance de 5 watts et n'éclairait pas énormément, alors deux? Mais nous sommes au début d'une révolution de l'éclairage. Les diodes électroluminescentes (DEL, ou LED en anglais pour light-emitting diode) produisent de la lumière en consommant beaucoup moins d'énergie. Une veilleuse a une puissance de 0.3 watt, au lieu d'environ 5 comme l'ampoule de Noël... Les deux-watts sont donc pas mal plus brillantes qu'avant!

Que le monde change ou non, le temps s'écoule aussi. Dans mon enfance, dans les années 1980, une bébelle "des années quarante" était une vieillerie, en référence aux années 1940. Quand mes fils seront adolescents, dans les années 2020, les années 2040 seront beaucoup plus proches; peut-être qu'on désignera alors un objet futuriste avec la même expression? Ou, plus probablement, mon "expression des années quarante" sera remplacée par une autre locution plus actuelle...

5 commentaires:

Isabelle a dit...

C'est une belle réflexion sociologique que tu fais là.

Clo l'écolo a dit...

Intéressant en effet !

La Belle a dit...

Toute une réflexion aujourd'hui! Très frappant aussi.

Martine la banlieusarde a dit...

Rigolote réflexion!

Par contre, aussi peu énergivores soient-elles, sont-elles vraiment si écolos?

- Elles sont supposées durer une éternité... ici, on les utilise depuis seulement quelques années et déjà, on a deux sets de brûlés. On devrait pouvoir se faire rembourser sous garantie, mais bon: c'est juste pour mettre un bémol à la durabilité.

- Les marchands continuent chaque année de sortir des nouveaux formats, nouveaux coloris, et il est difficile de retracer exactement la même couleur qu'une lumière achetée il y a seulement 2 ans...

- Pour une même compagnie (on a toujours pris NOMA) les couleurs changent parfois de tonalité d'une année à l'autre: le vert d'il y a trois ans n'a plus rien à voir avec celui de maintenant et c'est laid quand on les mélange. On fait quoi quand on est sur le mode "j'en ajoute un peu chaque année"? Faut tout changer? Rappelons aussi le cas des DEL blanches qui étaient en fait bleutées et vraiment pas appréciées (le blanc chaud a la cote). Qu'en on fait tous ceux qui en avaient acheté, on n'en voit presque plus!

Bref, est-ce que mon passage au mode DEL fait de moi une lumière... ou si on n'est pas en train de faire passer des vessies pour des lanternes?

;-)

tarzile a dit...

Lucie, t'as raison.