samedi 10 octobre 2009

Des "k" et des "z"

Le langage de mon fils me fascine. C'est d'autant plus fascinant qu'il parle beaucoup!

Au Québec, avec-vous remarqué qu'on prononce les syllabes "tu" et "ti" avec un "s" dedans ("tsu", "tsi") et les syllabes "du" et "di" avec un "z" ("dzu", "dzi")? C'est naturel pour nous, ça fait partie de notre accent. Je suis donc étonnée d'entendre mon fils prononcer ces syllabes sans le s ou le z, contrairement à presque tout le monde autour de lui (l'exception étant son éducatrice française à la garderie, qu'il voyait quand même de nombreuses heures par semaine jusqu'à cette semaine). Je me demande si et quand ça va changer! En attendant, combiné à son zézaiement et à quelques autres traits de prononciation, ça contribue au charme de son parler d'enfant...

Un autre trait de prononciation qui m'amuse est le fait qu'il ne prononce pas les "tr", il les dit "kr": un krou, un krain, un "krakeur" (tracteur). Ça aussi, c'est mignon... je ne sais pas à quel âge ça change, mais je ne suis pas pressée :-)

3 commentaires:

Joa a dit...

C'est très amusant! En plus qu'à cet âge, ils sont tellement cabotins...
Il y a quelques sons que Belle Beauté ne prononce pas encore, les «ch», les «s», les «ll» entres autres. Quand elle parle d'elle-même à la 3e personne (elle a de l'avenir sur Facebook!) elle dit «Talette mange» ou «À Talette». C'est drôle! Avec leur déhanchement de gros popotin en coton, ils sont mignons nos T2 :)

Marie l'urbaine a dit...

Je te comprends, moi aussi ça me fascine !
La règle phonologique québécoise des t et d devant i et u qui font ts et dz s'appelle l'"africation". C'est étonnant que ton Ti-lou ne le fasse pas encore ! C'est cute !
La linguistique... science fascinante, vraiment !

Marie à NY en attendant que son chum soit prêt pour aller écouter un gospel dans une messe à Harlem ! :)

Isabelle a dit...

Marie, tu te rappelles de notre cours de phonétique du lundi matin !! Je pense que notre prof, lui, ne doit pas s'en souvenir... ;-)