mercredi 30 septembre 2009

Maman, la job

Une des choses qui me fait peur de rester à la maison est que c'est un travail à temps plein, 24/7, jamais terminé: comment on prend des pauses, comment on relaxe là-dedans?

Quand j'aurai fini de me promener entre deux maisons, la stratégie que je veux essayer est d'en faire le moins possible la fin de semaine pour en profiter vraiment avec mon chum et faire des activités en famille au lieu de ne jamais avoir de temps. Je veux m'inspirer des bons côtés, des bonnes idées de quand je travaillais. Préparer d'avance autant que possible les repas de fin de semaine, pour minimiser le temps que je passe à cuisiner--et à faire la vaisselle--ces journées. Faire les commissions la semaine autant que possible (en plus, les commerces y sont plus tranquilles et ça va donc plus vite) ainsi que le ménage. Bon, je sais bien que je ne passerai pas une fin de semaine sans passer le balai et sans faire de lavage, mais au moins, les brassées qu'on ne fait qu'une fois par semaine (draps, serviettes...) auront déjà été faites.

Avez-vous déjà essayé ça? Est-ce que ça fonctionnait, ou si vous pleurez de rire devant votre écran devant mon bel optimisme et mes grandes idées? ;-)

En tout cas, je pars avec cette idée mais sans pression. Si ça marche, tant mieux. Si ça ne marche pas, je trouverai une autre façon de fonctionner. Peut-être aussi que ça va marcher partiellement, que je me réajusterai. Il y aura aussi des circonstances spéciales et des imprévus pour bousiller mes plans, mais je ferai avec. C'est la vie!!!

8 commentaires:

Isabelle a dit...

Tu sais quoi, y'a des semaines où j'y arrive, mais d'autres durant lesquelles il y a simplement trop d'imprévus, de rendez-vous.

Je crois qu'il faut procéder à un changement d'habitude à la fois.

Et il faut les préparer, les changements. S'organiser à l'avance pour que tout fonctionne bien dans notre organisation. Avoir les recettes à portée de main. Avoir un plan pour les menus, les choses que nous aimerions congeler, un calendrier pour les tâches, une liste qui nous rappelle ce que l'on peut faire en 5-10-15 minutes, les tâches que l'on peut fragmenter.

Je me rends compte que pour réussir, je m'accorde très peu de répit. Si je reviens avec les enfants à 16h50 à la maison, je prépare le souper, encadre un peu ce que les enfants font pendant ce temps-là, lave la vaisselle et part le lave-vaisselle, bains, faire et assembler les lunchs, passer un peu de temps avec les enfants, c'est déjà l'heure de les coucher (19h45). Ensuite, je lis la documentation scolaire de ma fille, ramasse les choses dans la cuisine (vaisselle), plie les vêtements... et je ne suis pas rendue à prendre ma douche, travailler dans ma planification ou ma correction.

Souvent, je suis découragée de voir la vie passer ainsi. Mais le lendemain, quand je me lève et que tout est organisé, je suis heureuse.

Mon mot-phare pour 2009 est ÉQUILIBRE. Il ne faut pas trop verser dans une sphère, il faut balancer sa vie.

Renée-Claude a dit...

Wow... c'est beau ce qu'a écrit Isabelle !

Mon mot d'ordre à moi c'est "pas de pression".

Je fais l'aspirateur quand les moutons et les miettes m'énervent, idem pour la salle de bain. Auparavant je m'imposais une journée pour le faire, si bien qu'on ne faisait rien d'autre de nos weekends !

Accepter que certaines journée les tâches n'avancent pas, c'est parfois difficile, mais c'est la clé du bonheur ! ;0)

Germaine professionnelle a dit...

tu sembles très serène dans tes choix...alors d'une manière ou d'une autre ça marchera!

Elyse a dit...

Bonjour,
Je viens de découvrir ton blogue.Je suis aussi une nouvelle maman à la maison depuis 2 ans maintenant.Je ne suis pas retournée au travail après mon congé de maternité...J'ai deux enfants 2 ans et 6 ans.Je suis une professionnelle comme toi et avant mes enfants jamais je me serais vue sans travailler et rester à la maison.J'ai fait ce choix pour eux et surtout car j'ai bien vu que mon fils n'aimait pas du tout aller à la garderie(même si la garderie était super).Je l'ai retiré graduellement aussi et maintenant il est en première année à l'école et ça va super bien.Il est heureux et épanoui comme je ne l'avais jamais vu encore.Il a sa stabilité , ses amis avec lesquels il joue au retour de l'école.Pour ma fille, je ne prevois pas la mettre en garderie avant l'âge de 3 ans et ça sera à temps partiel question de sociabiliser avec les autres enfants..Bref, pour revenir à ton sujet, je voulais te dire que je fais comme tu l'indiques le plus possible la semaine et il n'y a pas grand chose à faire la fin de semaine nous pouvons faire des activités en famille très très souvent.....quel bonheur...
je vais continuer de te lire ....
A bientôt
Elyse

La Belle a dit...

J'aime bien lire ton questionnement car ce sera peut être à mon tour de me questionner après la naissance de mon deuxième enfant...

Moi qui a toujours rêver d'être une maman à la maison et qui s'est découvert aimé travailler ! (à temps partiel !)... Tu provoques de belles discussions et des beaux commentaires qui m'aident à cheminer ! Merci

Lucie a dit...

Renée-Claude: je suis pas mal comme toi, mais souvent c'est la fin de semaine quand la maisonnée est toute là que je me tanne des saletés et je veux justement éviter de remplir mes fins de semaines de ménage... alors je vais essayer d'évaluer dans la semaine ce qui est le plus à veille de me tanner ;-)

Isabelle: Tu m'inspires tellement! J'ai déjà commencé quelques listes, tu me donnes encore plein d'idées... merveilleux!

Marie-Chaton a dit...

Tu me donnes tellement hâte de reprendre ce travail :) Vivement que mon contrat se termine. Tu as de la chance que ton homme t'appuie dans cette décision. Ce n'est pas donné à tout le monde. Profites-en!

Marie l'urbaine a dit...

C'est un peu dans cette optique que je vois mon vendredi de congé (horaire de travail de 4 jours semaine... merci la vie). J'y fais es tonnes de tâches qui s'accumulent sinon les soirs : r-v médicaux, achetage de bottes d'hiver, attendre au téléphone pour Hydro pendant 2 heures, etc. etc. etc... C'est aussi pour ça que je refuse d'inscrire mon fils à un cours de fin de semaine. La fds, c'est LIBRE. On va au chalet, en Mauricie voir la famille, etc., pas question d'être bloqués par un cours d'1 h le samedi à 11h !!! (J,ai heureusement trouvé un cours de natation de soir de semaine au Patro :) )