samedi 15 août 2009

Bacon, la réalité

Nous sommes des parents chanceux, mais quand même, on n'y échappe semble-t-il pas. Il y a des soirs où on mange tellement de bacon, vous savez, la sorte qui ne contient aucune calorie mais qui donne des cheveux blancs? Ouf.

3 commentaires:

Renée-Claude a dit...

En effet, ouf... Bon courage !

Véro a dit...

Tiens tiens, un sujet qui me dit vaguement quelque chose ;o)

Marie l'urbaine a dit...

Ah, le terrible two, le monster three, le fucking four... Non seulement on passe à travers mais on est prêt à forcer le destin pour avoir à revivre ça (dans mon cas dans 2 ans et 24 semaines !!!)
(J'adore le titre de ton billet).