mercredi 20 août 2008

Sondage express: la routine du matin

Le décompte est commencé pour la rentrée de Ti-loup-des-bois à la garderie... et je commence à penser à l'organisation de cette nouvelle routine.

Vous, vous vous levez combien de temps avant vos enfants? À partir de leur réveil, combien de temps vous faut-il avant de quitter la maison pour la garderie?

Ti-loup-des-bois est un lève-tard (pour son âge), ce qui fait un peu notre affaire pour l'instant, sans garderie, et pour les fins de semaine. Par contre, je ne veux pas arriver à la garderie à 9h30--je serais alors à l'université à 10h-10h15 et c'est beaucoup trop tard à mon goût! J'essaie donc de voir quelle heure de lever viser pour lui, comme meilleur compromis...

7 commentaires:

Renée-Claude a dit...

Si je ne suis pas dérangée, je mets habituellement 30 minutes à me préparer. Et je lève mon petit Lou 1 heure avant le départ. Ça lui donne le temps de déjeuner, de s'habiller, de brosser ses dents, etc.

Isabelle a dit...

avertissement: ce texte raconte le récit d'une maman et son fils de 13 mois (et fillette de quasiment, dans 48 heures, 4 ans). Toute ressemblance avec d'autres enfants est possible, mais l'auteure tient à préciser que chaque enfant est unique et une situation peut ne pas convenir à une autre famille. ;-)

Bon, ceci étant dit... je suis une lève-tôt. Je me lève à 6h. À 7h30, les deux enfants ont déjeuné, sont habillés, les dents sont brossées, la couche de la nuit est changée et maman est prête à aller au travail et à passer au papa la responsabilité d'aller reconduire ceux-ci à leurs garderies respectives.

La semaine, les déjeuners sont simples. Lait, céréales, un fruit et parfois du yogourt pour bébé. Tartine ou céréales pour la grande avec un verre de jus.

Les lunchs (pour mon conjoint et moi) et vêtements sont choisis et préparés la veille, en regardant le site web de Météomédia. Je regarde quelle température il fera le matin, puis à l'heure où j'irai les chercher.

François débute sa routine du dodo à 19h50 et il a son dernier bisou à 20h. Il se lève généralement vers 6h30, en même temps que sa grande soeur.

Je suis normalement toute prête (habillée) quand les enfants se lèvent. Soit qu'on déjeune immédiatement, soit qu'on va passer un peu de temps dans le salon pour terminer le réveil.

Marie l'urbaine a dit...

Tu as bien dit : "AVANT" que l'enfant se lève ??? Euh, quelle musique à mes oreilles ! Léonard s'est levé à 6h tout l'hiver et moi mon sommeil profond commence à 4h ! TORTURE ! Je suis tout le contraire d'Isabelle, qui a raison - chaque famille est unique ! :)
C'est souvent mon chum qui se lève avec le petit, mais en gros, Léonard commence sa journée (de nouveau à 7h - MERCI !) en "lisant", jouant seul ou avec un de ses parents, ou écoutant la télé. Il mange un déjeuner simple (céréales avec lait/yogourt OU rôties, et jus dilué) vers 7h30 avec son père pendant que je prends ma douche, il joue pendant que je prépare mon lait battu et que je m'habille, je l'habille, continue à me traîner comme une zombie encore de longues minutes (TOUT est long le matin avec mon corps lourd de fatigue : nourrir le chat, fermer les fenêtres/baisser le chauffage selon les saisons, j'oublie toujours un truc, reviens, repars d'un bout à l'autre de l'appart...) Je voudrais quitter la maison à 8h15 mais arrive rarement à le faire avant 8h30. Don, Léonard se lève de 1h15 à 1h30 avant que l'on soit prêts à partir (ou 2h30 si on compte les mois où il se levait à 6h, pfff !). Ça lui laisse le temps de jouer, commenter ses livres, etc., avant que l'on parte. Le temps passé éveillé avant le départ est donc ponctué de "tâches" mais aussi de moments de détente. C'est une chance que sa maman puisse travailler de 9h30 à 17h30 et son père de 8h30 à 16h30 - ça et le fait qu'on travaille près de chez nous, ce sont nos deux "chances". Il est donc à la garderie de 8h45 à 16h45, environ.
Voilà, comme ça tu as un autre témoignage de journée "type" (il y a plein d'exceptions, bien sûr)! C'est varié hein ?
Bonne chance pour ta rentrée ! :)

Marie l'urbaine a dit...

En passant, je t'ai décerné un prix sur mon blogue, dans "Mes préférences à moi" !

Joa a dit...

Pas de routine du matin ici. C'est free for all! Je profite du fait que je suis à la maison encore un bout pour prendre le temps de vivre sachant très bien que ça ne durera pas!

Maman Papoute a dit...

Attention, ma routine pourra choquer quelques puristes...

Ici je me lève vers 5h30-45... à cette heure, le papa est déjà parti. Donc je saute dans la douche et à la sortie, je vais tout doucement réveiller ma Papoute, qui habituellement, gazouille déjà dans son lit. Il est alors environ 6h00. Je la met donc dans sa chaise haute, devant les ti bonhommes et elle déjeune, pendant que je termine de me préparer. Parfois, j'amène plutôt sa chaise haute devant la salle de bain et on papotte entre filles. Quand elle a terminé de déjeuner, elle joue dans mon make-up ou maltraite le chat. Vers 7h00, on quitte la maison. Ça c'était le scénario parfait.

Dans les faits, il arrive que ma coquinette se lève tard (6h30-45). Je la laisse alors dormir. et j'en profite pour me préparer sans les remords de l'avoir laissé devant la tivi. De plus, j'ai la mauvaise habitude de ne pas préparer mon lunch la veille, ni de choisir mes vêtements avant de me coucher. Donc parfois, le matin de je retrouve à repasser mon kit du jour.

Pour le déjeuner, je l'apporte au boulot et le mange en regardant mes courriels (mon appétit arrive vers 8h00).

Nos matins se suivent mais ne se ressemblent pas. Une chance que je suis sur des horaires flexibles.

Lucie a dit...

Merci tout le monde pour votre "input"...

Cet été, comme chez Joa, il n'y avait pas vraiment de routine. Mais ça me manque un peu! Si certains prétendent que la routine tue la créativité, je trouve que c'est le contraire: elle me libère l'esprit des détails du quotidien et mon cerveau garde son potentiel pour ce qui le nécessite vraiment!

Je me doute bien que ça varie d'une famille à l'autre, je voulais juste me faire une idée de ce qui serait des attentes réalistes pour mon fils et moi. Et puis je ne m'attends pas à ce que tout aille comme sur des roulettes dès le début, ni tous les jours--c'est un bébé après tout! ;-)